HOMOLOGATION § VALIDATION § CONFORMITE

🥊

Nos clients nous posent très souvent la question suivante :

Quels produits sont homologués ? Validés ? Conformes ? 

 Comment faire pour différencier un descriptif technique d’un l’argument commercial trompeur ?

Tentons de faire le point avec les éléments actuels mis à notre ( votre ) disposition.

Les Fédérations ont besoin d’un cadre afin que les sportifs utilisent du matériel adapté. (en compétition)

De ce fait, elles sont dans l’obligation d’établir un règlement pour le matériel en compétition.

Pour la savate, la FFSBFDA met à disposition le cahier 7 règlement, chaussure article 13.3.3 page 70

 

La savate boxe française se distingue des autres sports pieds poings par une technique de coups de pieds dits « armés.. » donc par le port obligatoire d’une chaussure.

Pour la chaussure de Savate le problème semble complexe :

–  la chaussure est d’abord une protection mais elle peut devenir une arme, donc dangereuse, elle fait logiquement l’objet d’une certaine attention dans le règlement arbitral.

– La finalité du règlement fédéral SBF pour le matériel chaussant doit pouvoir également garantir au consommateur le fait que le produit qu’il achète correspond à ce qu’il est en droit d’en attendre, ” CAD pour pouvoir l’utiliser lors des compétitions”.

Mais pour le consommateur comment démêler l’argument commercial du descriptif technique, sans se retrouver avec un produit non adapté à la compétition ?

Ou avec une chaussure qui n’aurait pas de protection suffisante ? (Sans danger pour l’intégrité de l’adversaire mais très dommageable pour vos pieds).

C’est loin d’être évident, même avec une expérience de de 60 années, alors pour notre fabrication,  nous procédons avec la logique du fabricant de chaussure…..

 

Homologué

L’homologation consiste de manière générale à donner une force exécutoire à un acte juridique, en amenant l’objet devant un juge ou une autorité administrative pour le faire approuver.

Seul un organisme officiel dédié (organismes d’états ou reconnu par l’état généralement) peut contrôler et donner une homologation.

Une fédération n’aurait donc pas autorité à homologation, pour cette raison, elle établit un règlement matériel.

Validé :

 La validation est de la même façon une opération destinée à démontrer, documents à l’appui, qu’une procédure, un procédé ou une activité conduit effectivement aux résultats escomptés, pour des systèmes ou des équipements.

Il s’agit d’établir avec un niveau d’assurance élevé, et de confirmer par l’autorité concernée et compétente que le matériel est accepté en compétition

(Validation doit être officielle et effectué par un juge ou un arbitre).

Homologation et Validation seraient donc deux termes engageants, qui ne pourrait être utilisé dans un descriptif ?

Reste la conformité ?

Conformité  du cahier des charges

De manière générale, dans le domaine du droit et des transactions, la notion de conformité décrit une action visant à prendre des mesures ou à rendre des produits en concordance avec un règlement.

Ce qui laisse une grande marge d’incertitude dans la traduction du règlement.

Le règlement d’arbitrage n’étant pas un cahier des charges !

Et cela semble donc concerner plus les fabricants et les revendeurs dans leurs arguments de vente que les Fédérations proprement dit ( puisqu’il n’y a pas de cahier des charges mais un règlement arbitral)

Conformité au règlement d’arbitrage  

Dans le cas qui nous occupe la conformité est donc uniquement l’engagement du vendeur à indiquer que son produit respecte le règlement d’arbitrage établie par une fédération afin que le matériel soit en adéquation avec l’article 13.3.3 page 70 du cahier 7 les règlements soit :

Les chaussures ( copie du règlement d’arbitrage chaussures FFBFSDA)

– Elles ont une tige et une empeigne faites en matière très souple notamment sur les parties antérieures ;

La semelle rigide sans être dure est plate, sans talon ni talonnette et ne doit pas remonter sur l’avant ou l’arrière de la chaussure, ne doit pas être coupante (ex. chaussures de Boxe Anglaise), ni striée ;

– La fermeture se fait par lacets, sans extrémité dure ni œillet, et “ dont le nœud devra se situer derrière la tige ” (  la deuxième partie de la phrase  concerne le mode de fermeture sans rapport avec la fabrication )

– Comme pour les gants à lacets, la boucle de fermeture doit être recouverte par un ruban adhésif souple non coupant entourant la cheville ;(  idem  la phrase concerne le mode de fermeture sans rapport avec la fabrication)

La tige, semi longue, ne devra pas dépasser de plus de 5 cm le niveau des malléoles. (  Question, les malléoles des tireurs sont elles toutes à une distance identique  ?) 

– L’extrémité avant de l’empeigne, sans être dure, est aussi arrondie que possible, et est « matelassée » d’une mince couche interne de « latex » (ou toute autre matière similaire et protectrice) ;

– Une même couche protectrice double intérieurement toute la chaussure.

Nos produits sont donc conformes au règlement d’arbitrages compétition ‘ cahier 7 règlement chaussure page 70 article 13.3.3

Le délégué aux tireurs (en dernier ressort le D.O.) appréciera leur conformité

 

Nous pouvons donc faire  les constats suivants :

Chaque fabricant ou ( et ) revendeur semblent avoir une lecture et une approche très différente de l’article 13.3.3 du règlement d’arbitrage.

La lecture et la compréhension de la conformité chaussure de ce même règlement semble très différente d’un sujet à l’autre,  voir d’une fédération à une autre (à la vue et au constat  des différents modèles de chaussures acceptés sur les compétitions internationales).

En conclusion 

Seul et en dernier ressort c’est « Le délégué aux tireurs (D.O.) appréciera leur conformité. »

Pour définir plus précisément  la conformité au règlement arbitral chaussure,  Rapprochez vous de votre Fédération et ( ou ) D.O  ils pourront sans conteste vous éclairer.  🥊


 

 

 

 

 

 

L’emploi d’un logo Bleu Blanc Rouge ne suffit pas !

L’emploi d’un logo Bleu Blanc Rouge ne suffit pas à justifier l’origine d’un produit,  ou la garantie d’une qualité.

L’emploi d’un logo Bleu Blanc Rouge 🇫🇷🇫🇷🇫🇷 ne suffit pas à justifier l’origine ou la qualité d’un produit. 🥊🥊
🇫🇷🇫🇷
Quel que soit le lieu de fabrication, La qualité à un prix, prenez le temps de vérifier les étiquettes, et posez vous les bonnes questions.
( nos revendeurs et notre marque sont là pour vous répondre si besoin )
Nos principes de base :
Nous créons nos produits, dessins, réalisations prototypes, ect..
Pour la totalité de notre fabrication nous employons des matières premières de qualités qui répondent toujours à nos critères et normes de fabrication. ( tannage, conditions de travail, transports, ect)
Ceux-ci résultent d’une expérience de fabricant vieille de 63 ans pour ce type de fabrication.
– Les cuirs que nous employons viennent de France et d’Italie, ils respectent les normes Européennes. Idem pour les tissus, synthétiques, ect…
– Dans la mesure du possible l’approvisionnement se fait au plus proche des ateliers.
– Pour nos semelles RIVAT nous utilisons un mélange de caoutchouc étudié spécifiquement pour la pratique de votre sport.
– 15 modèles de chaussures de savate boxe française sur 16 sont fabriquées dans des ateliers en Europe et en France, toujours suivant notre cahier des charges et le savoir-faire RIVAT spécifique à chaque atelier.
Un produit débutant est fabriqué en Chine. Fabrication pour laquelle nous avons la même exigence qualité. (il n’y a pas de secret, en Chine aussi la qualité et l’exigence de normes à un coût ……. )
🇫🇷🇫🇷🇫🇷👊🥊
Vous trouverez dans notre gamme Savate Boxe Française des chaussures correspondants à chaque type de tireur  de 59€ à 170€
Dont un produit ” STRONG ” à 59 € de fabrication française à 100 %

A chaque sport sa chaussure adaptée et pourtant !

A chaque sport sa chaussure adaptée et pourtant !

 

En voilà qui sont  mises à rude épreuve les chaussures de SAVATE BOXE FRANCAISE

 

 Les chaussures de sport sont, par définition, particulièrement sollicitées, au même titre que vos pieds, quand vous pratiquez une activité sportive.

Il faut donc redoubler de vigilance en les choisissant et préférer des  chaussures adaptées au sport que vous pratiquez !

 

Cela ne doit pas toujours tomber sous le sens !

 Nous sommes concepteurs et fabricants de chaussure depuis 1958 et nous constatons que de nombreux pratiquants de Savate utilisent  des chaussures de running, de lutte ou d’anglaise pour la pratique de la SBF (même dans certaines compétitions de savate ou la chaussure est en théorie soumise à une réglementation). La chaussure de BFS peut-être une «arme»  mais elle ne doit jamais être dangereuse pour les tireurs, elle est aussi une protection pour votre pied. (Attention au type de semellage, placement des renforts, qualité et provenance des matériaux utilisés,  ect…)

 

Les chaussures de foot ne sont pas du tout les mêmes que les running qui sont elles aussi différentes des chaussures de tennis.

 Au même titre qu’une chaussure de lutte ou d’anglaise et très différente d’une chaussure de Savate !

Ce ne sont pas les mêmes sports ! Ce ne sont pas les mêmes besoins, ce ne sont pas les mêmes chaussures !

 Vous avez du mal à faire la différence ?

C’est vrai, choisir LA paire qui vous ira est déjà tout un sport.

Demandez conseil aux formateurs, entraineurs ou vendeurs dans les magasins spécialisés.

Vous trouverez sur notre site RIVAT SPORT toutes les infos techniques, liste des revendeurs et n’hésitez pas à nous contacter.

 

Quelques constantes  tout de même pour le choix d’une chaussure de BF.

Vous devez sentir que la chaussure est bien en place et que le pied est bien tenu (le laçage est très important).Tenez compte de votre anatomie, de votre poids et de la surface, de l’intensité  à laquelle vous allez le pratiquer. 

Vos pieds méritent une attention particulière en SBF les pieds et le corps dans son ensemble sont maltraités. Il convient donc de les entourer du mieux possible afin qu’ils ne souffrent pas. (Renforts et maintien)

 Dans l’action, votre corps et vos pieds supportent  jusqu’à 7 fois le poids du tireur, ainsi une personne de 50 kg fera peser 350 kg sur son avant-pied à chaque appui et déplacement, c’est  dur  pour les pieds et pour l’ensemble des articulations. Et encore plus si l’on n’opte pas pour des chaussures adaptées.

Attention, en choisissant votre pointure, une chaussure de SBF doit être choisie «  prêt du pied (comme un gant ) », pour avoir un touché optimum, mais n’oubliez pas que les pieds gonflent à l’effort et si vous êtes trop serrés dans vos chaussures, vous risquez d’avoir des ampoules et des ongles noirs, à force d’avoir cogné avec la chaussure.

 

Sachez ce que vous voulez privilégiez, qq.exemples :

Les chaussures ne font pas toutes le même poids, une  paire de chaussures légères, permettra un effort plus long avec moins de fatigue, Une chaussure très renforcée donnera une meilleure protection, etc,

 C’est pour cela que notre marque «  spécialiste de la chaussure de BOXE FRANCAISE » vous propose  17 modèles dédiés à ce sport.

 

A savoir,  comme toutes les chaussures de sport, elles se changent régulièrement. Avec le temps et une pratique régulière, elles sont moins efficaces en termes d’amortissement, de stabilité, et de maintien.

 

CHAUSSURE DE SAVATE BOXE FRANÇAISE  : CE QUI COMPTE EST AUSSI A L’  INTÉRIEUR

 

 

 
CHAUSSURE DE SAVATE BOXE FRANÇAISE  : CE QUI COMPTE EST AUSSI A L’  INTÉRIEUR

Facteur déterminant du confort et de la santé du pied, la doublure de la chaussure est souvent sous-estimée quand on achète des chaussures de sport.

Souvent on regarde le dessus et on ignore le reste mais en matière de chaussure, ce qui compte est aussi à l’intérieur. La doublure est d’une importance capitale pour le produit BFS.

La doublure de la chaussure étant en contact direct avec le pied, sa qualité et ses caractéristiques sont d’une très grande importance. La doublure de la chaussure enveloppe vos pieds  et elle a pour rôle de laisser passer la transpiration en régulant de façon optimale le niveau d’humidité dans la chaussure.

Une doublure de mauvaise qualité, ou d’un cuir tanné au chrome,  peut accroître la transpiration, provoquer la formation d’odeurs désagréables et pour les cuirs de qualités médiocres,  provoquer des problèmes de peaux, ou renforcer des maladies du pied. (Faire attention à la provenance du cuir)

La doublure de chaussure moderne : la microfibre

L’arrivée de la microfibre a révolutionné la conception des doublures dans les chaussures de sport

La microfibre est un terme technique qui désigne de toutes petites fibres caractérisées par un diamètre particulièrement fin et par un poids particulièrement léger.

Alors quels sont Les avantages d’une doublure synthétique dans une chaussure de sport ?

La microfibre est conçu pour bien absorber l’humidité elle est particulièrement bien adaptée comme doublure de chaussure de sport. Fine et légères la microfibre évite les zones de frottement et de pression sur vos pieds.

Elle limite les odeurs, garde vos pieds au sec. Gros avantages également, (contrairement au cuir)   avec son élasticité, il n’y a pas de mécanisme  de blocage  la doublure suit  la coupe et les lignes techniques données à la chaussure qui  conserve toutes les spécificités d’adaptation a la SBF . Avec une doublure microfibres le pied et le talon restent en place sans glisser dans la chaussure, la perception tactile est donc plus efficace.

La semelle RIVAT SBF

Une semelle  conçue pour la  pratique de la Savate Boxe Française.

 Semelles déposées  INPI et OHMI

Chaussure de boxe Française Savate Rivat semelle

 

Notre savoir-faire exclusif dans la fabrication des chaussures de sport  depuis 1958, nous ont permis de concevoir  LA SEMELLE  RIVAT de Savate Boxe française.      Cette semelle est le résultat de 38 ans du travail appliqué de notre bureau d’étude . 

Pour la pratique de la Boxe Française, le pied  est le seul organe en contact avec le sol. La semelle est l’interface entre le pied du sportif et le sol.

Les tireurs connaissent parfaitement  l’importance de ce contact !  Et  donc l’impératif d’avoir une vraie chaussure de Savate avec une semelle adaptée.

Dans la pratique de la SBF, un touché precis avec le pied est déterminant, le pied sert à l’attaque, il doit être bien protégé mais  la chaussure et sa semelle ne doivent en aucun cas être blessantes.  En fonction de toutes ces exigences sportives , et en tenant compte des données supplémentaires que sont  les obligations réglementaires, notre travail a été  d’ imaginer puis de mettre au point “La Semelle RIVAT SBF”. La semelle RIVAT SBF  est  le résultat de la recherche difficile du meilleur compromis entre la flexion, la dureté, l’adhérence et la résistance à l’abrasion. 

Tous ces facteurs  sont souvent en conflit direct les uns envers les autres d’où la difficulté de mettre au point un produit technique et performant.Le visuel ne suffit pas, pour un résultat optimum, notre semelle est  moulée avec les meilleures qualités de caoutchoucs, peu chargée en carbone, la gomme est non marquante. Cette gomme a été spécifiquement  initiée en fonction d’un cahier des charges idéal  pour la pratique de la SBF en compétition.Comme les gommes utilisées pour les de pneus de Formule 1, c’est en s’usant qu’elle gagne une adhérence idéale.

La semelle RIVAT SBF,  c’est aussi une conception alliant harmonieusement les propriétés essentielles de la matière et de la géométrie. Une forme, un dessin, une coupe et un grain, sont précisément étudiés et adaptés la pratique de la   SBF. Son remontant régulier, sa tranche arrondie ses proportions et son dessin ont été étudiés au millimètre avec les meilleurs professionnels .Tous Ces éléments précis permettent  une protection optimale avec un angle d’attaque idéal, sans être dangereux par ni par sa hauteur, ni par sa découpe. L’alliance du dessin mille points et son arche plantaire lisse et marquée procure un chaussant idéal et procure un excellent touché.

Semelle conçue pour les  rings et parquets (Déconseillée  sur les revêtements abrasifs et tatamis)

 

Semelle chaussure de boxe française Savate Rivat

L’importance du laçage sur une chaussure de sport

Il existe de nombreuses façons  de lacer  ses chaussures

Nous constatons  souvent que les tireurs ne lacent pas leurs chaussures correctement, ou de façon  plus ou moins  adaptée.

Ce qui peut passer sur un pied fort ou normal sera catastrophique pour un tireur qui à un pied fin.

En effet en plus du manque de maintien évident, un mauvais laçage provoque au mieux des plis sur le devant du pied et au pire il peut provoquer des amorces de déchirures sur les renforts de laçage (voir dessin ) notamment sur les pieds fins.

Alors à chaque pied son laçage !

Nous soulignons également l’impact   d’un laçage correct, sur la durée de vie d’une paire de chaussure.